TOUS NOS COCKTAILS
     
     féfé | FINE À L’EAU
     féfé | RTD 
     féfé | 19      
     féfé | HARD SELTZER

     NOS PARTENAIRES
     ︎ Instagram
     ︎︎︎  vers le Domaine
     ︎ nous contacter

LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€ D'ACHATS         //        LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€ D'ACHATS         //        LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€ D'ACHATS         //        

féfé | CANDY NEGRONI

nos short drinks à base de spiritueux français


︎︎︎ retour

Une signature du célèbre Negroni, plus gourmande et accessible, où la framboise se mêle à la noix, le quinquina et la figue pour recréer un univers réconfortant.


Notes : figue, datte, framboise, noix, fruits confits

8x187mL | 14,5% ALC. | 36,00€ 


Conseils de consommation


Disposer de la glace dans un verre type low ball
Agiter la canette
Verser son contenu sur la glace
Patienter 1 minute
Déguster



187mL

L’équivalent de 2 cocktails low ball au bar : une dégustation à partager. 

Verrerie conseillée

Verre Low ball, disponible sur Barmen With Attitude.

L’origine


Le Negroni est la contribution la plus importante de l'Italie au panthéon des cocktails : un mélange harmonieux de gin, de vermouth rouge et de Campari, généralement servi sur de la glace et, en Italie parfois, avec un trait d'eau gazeuse.

Le nom du cocktail apparaît pour la première fois en octobre 1920, dans une lettre du comte Camillo Negroni, un aristocrate florentin, où ce dernier décrit à Fosco Scarselli, le barman du Café Casoni, sa façon de raidir ses Americanos avec une goutte de gin. Hormis cette lettre, le Negroni ne refait pas surface avant 1947.

Pourtant à Paris, la combinaison de gin, de vermouth italien et de Campari est à la mode dans les années 1920, au point que l'humoriste américaine Nina Wilcox Putnam ironise : "toute la Gaule est divisée en trois parties : une partie de gin, une partie de vermouth et une partie de bitters italiens".

La combinaison, généralement servie pure et sans soda, voyage ainsi, notamment sous le nom de "Camparinete".

Malgré cette mode, la guerre éclate en Europe et le goût des parisiens pour le Campari ne survit pas.

En 1947, alors que l'Italie commence à se débarrasser des ravages causés par la Seconde Guerre mondiale, le Negroni est adopté comme une sorte de boisson emblématique de la nouvelle Italie dopoguerra ("d’après-guerre"), des cafés et de la dolce vita.

Que ce soit en Italie, aux États-Unis ou en Grande-Bretagne, le Negroni devient, au cours des années qui suivent, une sorte de symbole du goût multiculturel. Le Negroni devient le "cocktail du connaisseur du monde".

Le cocktail resiste aux années disco, et finit par s’imposer comme grand classique au vingt-et-unième siècle. D’une amertume et d’une conception accessibles, le Negroni est devenu une sorte de boisson d'initiation pour les nouveaux convertis à la mixologie

Superstar, le Negroni s’est donc vu twisté dans tous les sens : White Negroni (avec du vermouth blanc et de la gentiane par exemple), Negronis au mezcal, Negronis vieillis en fût, etc.

Mais c’est finalement la formule originale du comte qui a le mieux survécu, avec remarquablement peu de changements :

La recette originale :
Mélangez dans un verre Old-Fashioned rempli de glace 30 ml de gin, 30 ml de vermouth rouge et 30 ml de Campari.
Ajoutez un peu d'eau gazeuse, remuez et décorez avec une demi-orange.


Notre recette 


Au Syndicat, c’est d’abord l’eau-de-vie de framboise qui vient remplacer le gin et apporter de notes gourmandes et réconfortantes. L’amertume est apportée par les écorces de quinquina et de cédrat Corse du Cap Mattei Grand Réserve (17°). Le vermouth laisse sa place à un Banyuls 8 ans d’âge qui vient supporter la gourmandise du cocktail avec des notes de fruits secs, de figues et de dattes, sublimées par les notes rondes et profondes de l’apéritif à la noix. 

Les ingrédients 


Eau-de-vie de framboise : de l’eau-de-vie de framboise signée La Cigogne, enseigne emblématique des Grandes Distilleries Peureux fondées en 1864, aujourd’hui leader mondial dans la macération de fruits. 

Cap Corse Rouge Mattei 17° : apéritif phare de la distillerie iconique L.N. Mattei établie à Bastia en 1872, reconnue pour ses spiritueux emblématiques de l’Île de Beauté. 

Banyuls : Banyuls 8 ans d’âge, issu de la coopérative historique Cave de L’Étoile créée en 1921, reconnue pour sa collection unique de Banyuls anciens

Apéritif Noix de la Saint Jean : apéritif à base de vin rouge et d’infusion de noix vertes du Dauphiné cueillies à la Saint-Jean, signé les Distilleries et Domaines de Provence




Grandes Distilleries Peureux 




Auguste PEUREUX fonde sa Distillerie en 1864 à Fougerolles, au pied des Vosges. La Distillerie se spécialise dans la production d'eaux-de-vie de fruits, et sont remarquées dès l'Exposition Universelle à Paris en 1900.

LES FRUITS, SEULE MATIÈRE PREMIÈRE

Aux Grandes Distilleries Peureux, le travail du maître-distillateur commence au coeur des vergers pour observer les cultures et sélectionner les meilleurs fruits. Ils seront son unique matière première. La connaissance des variétés, des terroirs, des méthodes culturales et de récoltes constituent donc un élément déterminant de son savoir-faire.

LA FERMENTATION

Mis en fûts ou en cuves, dans les immenses chais de Grandes Distilleries Peureux, les fruits entament leur fermentation sous l'action de leurs levures naturelles. Une dizaine de jours seront nécessaires pour transformer la pulpe en moût. Puis la fermentation se poursuit pendant plusieurs semaines. Le talent du maître de chai est déterminant car les levures sont complexes et capricieuses. A l'issue de la fermentation, les fûts et les cuves sont scellés hermétiquement, dans l'attente de la distillation.

LA DISTILLATION

Les fruits fermentés sont ensuite distillés dans des alambics de cuivre, conçus au sein même de l'entreprise. Ils permettent d'accueillir en une seule fois d'importantes quantités de fruits pour obtenir les meilleures qualités d'eau-de-vie, selon un procédé unique.

LA MATURATION 

Puissante et vive au sortir de l'alambic, l'eau-de-vie va acquérir sa souplesse et sa rondeur au cours de la maturation. La durée du vieillissement dépend de la nature des fruits, du savoir-faire du distillateur et des traditions propres des Grandes Distilleries Peureux.



Grandes Distilleries Peureux
70220 Fougerolles-Saint-Valbert
03 84 49 11 33


L.N. Mattei





Etablie à Bastia en 1872, l’histoire de la distillerie est intimement liée à celle de la Corse. La production a toujours été réalisée sur l’Ile de beauté, employant à son apogée dans les années 60 plus de 120 familles insulaires. 


ORIGINE

Son fondateur, Louis Napoléon Mattei, grand voyageur et cap corsin , crée Le Cap Corse Mattei, un apéritif à base de vin,
de plantes aromatiques et de quinquina rapporté des Caraïbes qui deviendra une marque mythique de l’île.

Animé par l’idée de valoriser les productions locales en les transformant en un produit unique, Louis Napoléon met également au point ses premières recettes de liqueurs à base de fruits emblématiques de l’Ile de Beauté, tel que le cédrat et le myrte.

SAVOIR FAIRE ET PRODUCTION LOCALE

Les spiritueux de la distillerie sont élaborés à partir des fruits cultivés par les arboriculteurs locaux. La cueillette des baies du maquis ainsi que la récolte des fruits se fait à la main comme toutes les étapes qui précèdent la distillation : épluchage, mise en macération et filtration.

La période de distillation s’étale sur toute l’année et s’effectue au rythme des saisons. Chaque année, lors des vendanges, les meilleurs raisins de Corse sont sélectionnés parmi trois cépages (Vermentinu, muscat d’Alexandrie et muscat petit-grain) pour l’élaboration du Cap Corse Mattei.

La Distillerie LN Mattei est restée fidèle à ses recettes originales. Pressés frais pour en extraire les jus, les raisins sont assemblés avec de l’alcool avant fermentation pour conserver les arômes primaires ainsi que le sucre naturellement présent dans le raisin.

De cette opération, naît la fameuse “mistelle” : seul ce procédé ancien permet de garantir la meilleure qualité d’un apéritif. Les fruits, plantes et épices présents dans le Cap sont rigoureusement sélectionnés auprès de producteurs locaux et internationaux depuis 150 ans. Le savoir-faire de la distillerie réside également dans le choix des concentrations et les temps de macération, ces derniers variant en fonction du profil aromatique recherché. Une partie des macérations est assemblée à la mistelle, un point clé de la fabrication du Cap Mattéi, une autre partie est distillée pour la réalisation des liqueurs Mattei.

La distillerie possède deux alambics à fruits en cuivre de la Maison Holstein. Ils permettent de reproduire l’alchimie des recettes historiques et de magnifier les arômes des plantes et des fruits sélectionnés. Le directeur de fabrication, l’œnologue et le maître de chais de la distillerie veillent scrupuleusement au bon déroulement de chacune des étapes de fabrication et contrôlent les qualités organoleptiques de chacune des recettes avant toute mise en bouteille.

LE CÉDRAT, AGRUME PRÉCIEUX

Le cédrat, fruit originaire d’Asie, fût importé en Corse au début du XIXe siècle par des navigateurs capcorsins.

Ancêtre du citron, ce fruit à l’écorce très épaisse, et pouvant peser jusqu’à 4 kilos, est très vite devenu emblématique du Cap Corse.

L.N. MATTEI saura très rapidement s’approprier ce fruit pour le transformer en divers produits de qualité.

La cédratine, tout d’abord, créée par L.N. MATTEI au XIXe siècle, deviendra rapidement une boisson phare de la marque.

Caractérisée par son goût subtil, résultat d’un assemblage à la fois délicat et complexe de divers fruits et plantes aromatiques, cette liqueur exquise à base de cédrat, saura séduire les consommateurs grâce à son caractère fort et représentatif de l’île qui l’a vue naître.



Distillerie L.N. Mattei
U licettu, 20270 Aléria
04 95 56 60 30

Cave Banyuls L'Etoile


Unique sur le cru Banyuls, la cave l’Etoile conserve religieusement une vieille cave ou sommeil- lent les plus vieilles cuvées. 1945, 1947, 1968 continuent leur élevage en bouteille et constituent le trésor hérité des pères fondateurs.


UN TERROIR

Dès l’antiquité la vigne a trouvé sa terre de prédilection dans cette petite frange du territoire à l’extrême sud de la France, là où la Chaîne des Pyrénées vient épouser la Méditerranée. Pierre après pierre, ils ont sculpté cette montagne aride en patrimoine immémorial. Leurs murettes de schiste assemblées savamment ont strié leurs petits lopins de terre d’ingénieux canaux canalisant les rares mais violentes pluies.

Il ne leur fallait qu’un cépage robuste et vigoureux comme le Grenache assisté par le très sombre carignan pour remplir les conditions d’élaboration de très grands vins. La reconnaissance vint dès 1936, avec l’obtention des premières Appellations d’Origine Contrôlée, Banyuls et Banyuls Grand Cru.

Leur ténacité et la recherche perpétuelle de faire du « bon » les a guidés et, en mariant habilement le grenache aux Mourvèdre et autres Syrah ils ont obtenu la prestigieuse Appellation d’Origine Collioure, d’abord en rouge puis en rosé et enfin en Blanc. Ces vins secs qu’ils réservaient depuis toujours à leur consommation personnelle régalent le plus intransigeant des gastronomes.

Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets

- Salvador Dali


LES HOMMES DE DE L’ÉTOILE 

Siècle après siècle, ils ont élaboré, chacun dans leur cave personnelle, des vins chauds, moelleux et généreux très vite appréciés par un très grand nombre. Ils étaient vignerons, il leur a fallu devenir marchand.

C’est après la révolte vigneronne de 1907 que l’idée a fait son chemin.

Désiré, Paul, François, Laurent, Georges, Emmanuel, Séverin, Jean, Bonaventure, Sauveur, armés de la seule volonté de proposer l’excellence de leur production, rachètent une cave de négociant et mettre en commun leurs exploitations, leurs outils, leurs barriques et demi-muids et surtout leur talent.

En 1921, la belle alliance hisse étendard au fronton du chai : une belle étoile rouge, symbole de l’union de ces familles déterminées à pérenniser et transmettre leur savoir-faire.

Pari réussi aujourd’hui : leurs descendants sont toujours aux commandes avec force et ténacité. Banyuls, Banyuls Grand Cru et Collioure sont largement plébiscités sur les tables « étoilées » dans tous les grands concours et accrochent une « étoile » dans la tête de tous les gourmands.

UNE COLLECTION 

Ne perdons rien du passé, ce n’est qu’avec le passé que nous faisons l’avenir

- Anatole France

Et ils n’ont rien perdu ! A l’Etoile, cette devise est le leitmotiv des vignerons. Depuis 1945, sans interruption, les millésimes sont collectionnés de tous leurs états. Sans interruption, pas tout à fait, puisque la récolte 1959 fut si catastrophique, qu’ils décidèrent de ne pas la présenter à la commission d’agrément de l’Appellation d’Origine Contrôlée.

D’abord il y a cette fabuleuse sélection de flacons aux étiquettes d’origine. Une centaine d’échantillons de chaque mise en bouteille a été enfermée dans la fraicheur de la « vieille cave », quasiment inaccessible à la vente.

Puis il y a ces prodigieuses barriques centenaires collectionnées millésime après millésime. Les vignerons d’aujourd’hui ont voulu offrir au public le plaisir d’une dégustation rare et intense en réalisant une mise en bouteille de chacune des années de 1945 à 1989.



Cave Banyuls L'Etoile
66650 Banyuls-sur-Mer
04 68 88 00 10
info@cave-letoile.com

Collection féfé | RTD   


La féfé | RTD Candy Negroni est la quatrième recette de la gamme RTD à être sortie. Son design s’inspire directement de la nouvelle direction artistique des gammes féfé pour créer cette harmonie et cette cohérence. 



L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.  À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.                     L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.  À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.                     L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.  À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.