TOUS NOS COCKTAILS
     
     féfé | FINE À L’EAU
     féfé | RTD 
     féfé | 19      
     féfé | HARD SELTZER

     NOS PARTENAIRES
     ︎ Instagram
     ︎︎︎  vers le Domaine
     ︎ nous contacter

LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€ D'ACHATS         //        LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€ D'ACHATS         //        LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€ D'ACHATS         //        

Nos partenaires

Maisons, Domaines, Châteaux, Distilleries, Caves




Maison Hine




Maison iconique de Cognac fondée en 1763 et reconnue pour être “Le Cognac des connaisseurs”. La maison est réputée pour avoir l’une des plus grandes collections de millésime, avec des bouteilles encore en vente datant d’avant 1850. Une maison qui ne fait pas de compromis sur l’environnement puisqu’elle est certifiée HVE.


Nous sommes en 1791, un jeune anglais débarque de son Dorset natal pour apprendre les secrets de fabrication du breuvage favori de son père : le cognac. Thomas Hine est le sixième d’une famille de douze enfants, il a tout juste seize ans et un sens des circonstances assez incertain à une période bien mal choisie pour être Anglais en France !

La Révolution le mène donc à séjourner quelques mois de force au Château de Jarnac avant d’épouser Françoise-Elisabeth, fille de cette maison établie vingt-huit ans auparavant sur les rives de la Charente, à laquelle il donne son nom en 1817.

PRÉSERVER ET RENOUVELER SANS CESSE 258 ANS D’AVENTURE SPIRITUEUSE


Depuis cette arrivée tout en panache, six générations de Hine se sont succédées à la tête de Thomas Hine & Co. Traversant crise du phylloxéra, conflits locaux et guerres mondiales, premières mises en bouteilles, épopées à travers le monde, rencontres entre bons-vivants, crises et fastes économiques, crues du fleuve tant loué et assemblages exaltés dans la salle de dégustation du 16 quai de l’Orangerie.

Aujourd’hui, une petite équipe d’une trentaine de personnes veille à préserver et renouveler sans cesse 258 ans d’histoire spiritueuse.

CARACTÈRE ET IDENTITÉ
Il y a dans le cognac une perpétuelle quête d’équilibre entre constance et fulgurances. L’assemblage des années et des crus est maître-mot, il se fait garant d’un style, d’une expression.

La maison Hine puise son identité au cœur des deux premiers crus d’une région qui en compte six, la Grande et la Petite Champagne.

Dans le village de Bonneuil, le vignoble de 115 hectares planté en Ugni Blanc déroule ses rangs de vignes sur de légers vallons, paysage caractéristique d’une Grande Champagne aux airs olympiens. Les roches calcaires affleurent au pied des ceps, promesse d’une vivacité future.

Une conviction tenace chez Hine : un grand cognac est avant tout un grand vin blanc. L’identité de ce vin est imprimée sous nos pieds, au cœur d’un sol vivant, évoluant depuis des milliers d’années. La vigne se fait lien entre la terre et les caprices du ciel pour gorger les raisins d’une personnalité extraite de ce lieu singulier, sans double, empreint d’une temporalité précise avec pour mot d’ordre : ici et maintenant.

TROIS TRAITS DE CARACTÈRE.  FINESSE, DÉLICATESSE ET VIVACITÉ
Les cognacs de la maison Hine, qu’ils soient un assemblage de vieilles eaux-de-vie ayant atteint leur pleine maturité ou l’expression franche d’une seule parcelle dans ses dix premières années, ont pour dénominateur commun finesse, délicatesse et la vivacité, témoins gustatifs de la précision des sols dans lesquels sont ancrées les racines de nos vignes.

RÉVÉLATIONS 
Une fois les vendanges d’automne terminées, le temps de la distillation sur lies vient concentrer par dix les arômes des vins blancs à l’acidité résolue. Là, au contact du feu de l’alambic, tout est histoire de justesse et d’alchimie pour magnifier le travail de la vigne en une eau-de-vie transparente et impétueuse aux arômes intenses de banane, d’œillet, de violette et de poire fraîche.

NE PAS MASQUER LES SAVEURS PAR LE BOIS. LES SUBLIMER DANS UN ÉCHANGE DÉLICAT


Alors, c’est au contact du bois que le tout jeune cognac va parfaire son éducation, gagner en vocabulaire et en expérience. Chez Hine, le bois de chêne français des fûts utilisés pour faire vieillir nos eaux-de-vie est sélectionné avec la volonté de révéler pleinement la palette aromatique de celles-ci. Ne pas masquer les saveurs par des notes boisées trop présentes mais les sublimer par un échange délicat entre le liquide et les douelles de chêne.

Cette finesse est la conséquence de deux choix clefs dans la confection de nos fûts : la sélection de bois au grain très fin et la chauffe légère de celui-ci lors de sa fabrication. Les années passant, le cognac se teintera d’un ambré lumineux, et dévoilera des arômes de noix, de pain tout juste grillé ou de tabac blond en préservant toujours le fruit comme expression première.



Thomas HINE & Co
16 Quai de l’Orangerie 16200 Jarnac
+33 (0)5 45 35 59 59
www.hinecognac.com


Château Arton




Château emblématique du territoire Haut Armagnac (AOC depuis 1936)  et créateur en 1986 de la FINE BLANCHE®, la première Blanche Armagnac.

UNE TERRE D’INNOVATION

Le domaine d’Arton est un terroir de vérité. Authentique. Abrupt. Une terre de cailloux et de garennes, celle d’une nature vigoureuse. Une terre de contrastes, à la fois sauvage et dessinée. Une terre où la luminosité, saison après saison, fait vibrer l’ocre des sols et des pierres chaudes de la chartreuse. Une terre d’effort et de caractère, mais aussi une terre d’innovation qui a su révéler le potentiel aromatique du Haut-Armagnac.

La région Armagnac 


La région Armagnac, que l’on aime à imaginer comme dessinant une feuille de vigne, connaît un climat tempéré favorable à l’élaboration d’une eau-de-vie souple à la saveur fruitée, florale et expressive. L’humidité océanique, la douceur méditerranéenne portée par les vents d’Est et les influences continentales entraînent des hivers doux et humides et des étés chauds, souvent orageux, dont l’alternance thermique entre le jour et la nuit profite au potentiel aromatique du raisin. Ce territoire, baigné de lumière et irrigué de nombreux cours d’eau, est propice au développement de la vigne qui fait la renommée du pays depuis l’occupation gallo-romaine.

LE HAUT-ARMAGNAC

A l’Est, le Haut-Armagnac surplombe le reste de la Gascogne. Légèrement en altitude (entre 150 et 200 m d’élévation), il porte le nom d’« Armagnac Blanc » car son paysage de collines où affleurent les roches calcaires réfléchit la lumière. Le vent d’autan imprègne ses coteaux d’un climat méditerranéen plus chaud et sec. Le sol acide, composé d’argile et de calcaires « peyrusquets », donne une eau-de-vie légère à la saveur florale vive.

Dans ce vaste territoire, le plus étendu des trois, les vignes demeurent confidentielles. A la fin du 19ème, le vignoble n’a pas survécu aux assauts du phylloxéra. Les pieds de vigne, implantés dans une terre pauvre en réserve d’eau, n’ont pu être suffisamment noyés pour les préserver du puceron. Il a fallu tout arracher. Puis les céréales sont venues remplacer la vigne.

Aujourd’hui, le vignoble est peu à peu replanté. Patrick de Montal, propriétaire récoltant du domaine d’Arton, est le premier à réintroduire les vignes sur le plateau de Lectoure en 1991, restaurant ainsi le fil de l’histoire. Le Haut-Armagnac compte aujourd’hui une dizaine de maisons d’Armagnac (contre 200 dans le Bas-Armagnac) et produit 5% de l’Armagnac mis sur le marché. La rareté et l’originalité de cet Armagnac en font une eau-de-vie très prisée des connaisseurs et la dénomination « Haut-Armagnac » une appellation atypique.

Le vignoble du Haut-Armagnac représente 1% des surfaces identifiées de la production d’Armagnac. La polyculture propre à cette partie de la région préserve la biodiversité et protège naturellement les vignobles d’une contagion des maladies de la vigne, offrant un terroir propice à la viticulture en biodynamie.

La Fine Blanche


Eau-de-vie. Elle n’a jamais si bien porté son nom. Transparente. Vivante. Exaltante. La Fine Blanche® est l’expression authentique d’une année. Elle porte toutes les saveurs fruitées du vin dont elle est issue. Cet « Armagnac dans la fleur de l’âge », mis en bouteille sans avoir vieilli sous bois, est à la fois traditionnel et innovant. La seule eau-de-vie parfaitement naturelle !

FABRICATION 
Chauffer le vin d’Arton et rien d’autre, voilà le secret de notre Fine Blanche® ! La puissance aromatique de son goût naturellement parfumé exprime notre savoir-faire et traduit notre souci d’excellence. Nous élevons nos vignes pour élaborer un très bon vin, un vin que nous distillons au domaine. La filiation de la vigne au vin et du vin à l’Armagnac est cruciale car la qualité du vin distillé détermine la qualité de notre Fine Blanche®.



Château Arton
Domaine d’Arton
32700 Lectoure Gers, France
+33 (0)5 45 35 59 59
www.arton.fr



Distillerie Boulard




Distillerie historique fondée en 1825, reconnue pour être l’une des première AOC Pays d’Auge au monde (calvados 100% distillé en Double Distillation en alambics à repasse de type Charentais)

UN SAVOIR UNIQUE DEPUIS 1825

Les Calvados Boulard et la double distillation sont indissociablement liés. Dès sa création en 1825, la maison fait figure de précurseur en adoptant cette méthode pour l’ensemble de ses Calvados. Par la suite, la famille Boulard milite pour que cette méthode soit associée à une appellation d’origine contrôlée. Ses démarches se concrétisent en 1942 avec la création de l’A.O.C. Calvados Pays d’Auge.

Pionnier de la double distillation en Calvados Pays d’Auge



LA DOUBLE DISTILLATION

Elle consiste en deux distillations successives à feu nu. La première s’effectue à partir de cidre et permet d’obtenir le « brouillis » qui titre entre 28-30 degrés.

La deuxième chauffe redistille ce brouillis pour obtenir la « bonne chauffe » qui ne doit pas excéder 72 degrés en sortie d’alambic. L’eau-de-vie qui en résulte donnera les futurs Calvados Pays d’Auge. Dans les deux opérations les « têtes » et les « queues » – premières et dernières parties du distillat – sont écartées pour ne garder que le « cœur » de chauffe.

SYLVAIN PLUCHARD

Chef d’orchestre maîtrisant l’art du vieillissement et de l’assemblage, Sylvain Pluchard met au diapason du goût Boulard les innombrables notes aromatiques contenues dans ses fûts de chêne. Le talent du Maître de chai ne réside pas uniquement dans l’art de faire vieillir ses eaux de vie. Il accompagne de ses soins le vieillissement des Calvados retardataires et ralentit celui des plus précoces. Il assemble, goûte et surveille toutes ses précieuses « essences » pour obtenir l’accord parfait qui constitue la signature de la Maison.


L’ÉLEVAGE, LA TOUCHE BOULARD : grains fins et grains moyens dans un même fût

A la suite de la distillation, les eaux-de-vie sont placées dans des fûts de chêne français. Les tanins du bois vont peu à peu se fondre avec les arômes fruités du Calvados, le colorant subtilement d’or et d’ambre. Cette alchimie naturelle peut durer jusqu’à 40 ans. Singularité de la Maison, l’ensemble des fûts utilisés sont composés d’un mélange de douelles au grain fin et au grain moyen.

En fonction de l’assemblage final auquel elle est destinée, une eau-de-vie peut passer progressivement dans des fûts plus vieux au cours du temps ou bien dans des zones plus sèches ou humides de nos quatre chais de Cocquainvilliers. Tout au long de cette période de vieillissement, un pourcentage des eaux-de-vie s’évapore des fûts. C’est ce que l’on nomme “La Part des Anges”.



Distillerie Boulard
14130 Coquainvilliers
02 31 62 60 54
www.calvados-boulard.com



Grandes Distilleries Peureux 




Auguste PEUREUX fonde sa Distillerie en 1864 à Fougerolles, au pied des Vosges. La Distillerie se spécialise dans la production d'eaux-de-vie de fruits, et sont remarquées dès l'Exposition Universelle à Paris en 1900.

LES FRUITS, SEULE MATIÈRE PREMIÈRE

Aux Grandes Distilleries Peureux, le travail du maître-distillateur commence au coeur des vergers pour observer les cultures et sélectionner les meilleurs fruits. Ils seront son unique matière première. La connaissance des variétés, des terroirs, des méthodes culturales et de récoltes constituent donc un élément déterminant de son savoir-faire.

LA FERMENTATION

Mis en fûts ou en cuves, dans les immenses chais de Grandes Distilleries Peureux, les fruits entament leur fermentation sous l'action de leurs levures naturelles. Une dizaine de jours seront nécessaires pour transformer la pulpe en moût. Puis la fermentation se poursuit pendant plusieurs semaines. Le talent du maître de chai est déterminant car les levures sont complexes et capricieuses. A l'issue de la fermentation, les fûts et les cuves sont scellés hermétiquement, dans l'attente de la distillation.

LA DISTILLATION

Les fruits fermentés sont ensuite distillés dans des alambics de cuivre, conçus au sein même de l'entreprise. Ils permettent d'accueillir en une seule fois d'importantes quantités de fruits pour obtenir les meilleures qualités d'eau-de-vie, selon un procédé unique.

LA MATURATION 

Puissante et vive au sortir de l'alambic, l'eau-de-vie va acquérir sa souplesse et sa rondeur au cours de la maturation. La durée du vieillissement dépend de la nature des fruits, du savoir-faire du distillateur et des traditions propres des Grandes Distilleries Peureux.



Grandes Distilleries Peureux
70220 Fougerolles-Saint-Valbert
03 84 49 11 33



L.N. Mattei




Etablie à Bastia en 1872, l’histoire de la distillerie est intimement liée à celle de la Corse. La production a toujours été réalisée sur l’Ile de beauté, employant à son apogée dans les années 60 plus de 120 familles insulaires. 


ORIGINE

Son fondateur, Louis Napoléon Mattei, grand voyageur et cap corsin , crée Le Cap Corse Mattei, un apéritif à base de vin,
de plantes aromatiques et de quinquina rapporté des Caraïbes qui deviendra une marque mythique de l’île.

Animé par l’idée de valoriser les productions locales en les transformant en un produit unique, Louis Napoléon met également au point ses premières recettes de liqueurs à base de fruits emblématiques de l’Ile de Beauté, tel que le cédrat et le myrte.

SAVOIR FAIRE ET PRODUCTION LOCALE

Les spiritueux de la distillerie sont élaborés à partir des fruits cultivés par les arboriculteurs locaux. La cueillette des baies du maquis ainsi que la récolte des fruits se fait à la main comme toutes les étapes qui précèdent la distillation : épluchage, mise en macération et filtration.

La période de distillation s’étale sur toute l’année et s’effectue au rythme des saisons. Chaque année, lors des vendanges, les meilleurs raisins de Corse sont sélectionnés parmi trois cépages (Vermentinu, muscat d’Alexandrie et muscat petit-grain) pour l’élaboration du Cap Corse Mattei.

La Distillerie LN Mattei est restée fidèle à ses recettes originales. Pressés frais pour en extraire les jus, les raisins sont assemblés avec de l’alcool avant fermentation pour conserver les arômes primaires ainsi que le sucre naturellement présent dans le raisin.

De cette opération, naît la fameuse “mistelle” : seul ce procédé ancien permet de garantir la meilleure qualité d’un apéritif. Les fruits, plantes et épices présents dans le Cap sont rigoureusement sélectionnés auprès de producteurs locaux et internationaux depuis 150 ans. Le savoir-faire de la distillerie réside également dans le choix des concentrations et les temps de macération, ces derniers variant en fonction du profil aromatique recherché. Une partie des macérations est assemblée à la mistelle, un point clé de la fabrication du Cap Mattéi, une autre partie est distillée pour la réalisation des liqueurs Mattei.

La distillerie possède deux alambics à fruits en cuivre de la Maison Holstein. Ils permettent de reproduire l’alchimie des recettes historiques et de magnifier les arômes des plantes et des fruits sélectionnés. Le directeur de fabrication, l’œnologue et le maître de chais de la distillerie veillent scrupuleusement au bon déroulement de chacune des étapes de fabrication et contrôlent les qualités organoleptiques de chacune des recettes avant toute mise en bouteille.

LE CÉDRAT, AGRUME PRÉCIEUX

Le cédrat, fruit originaire d’Asie, fût importé en Corse au début du XIXe siècle par des navigateurs capcorsins.

Ancêtre du citron, ce fruit à l’écorce très épaisse, et pouvant peser jusqu’à 4 kilos, est très vite devenu emblématique du Cap Corse.

L.N. MATTEI saura très rapidement s’approprier ce fruit pour le transformer en divers produits de qualité.

La cédratine, tout d’abord, créée par L.N. MATTEI au XIXe siècle, deviendra rapidement une boisson phare de la marque.

Caractérisée par son goût subtil, résultat d’un assemblage à la fois délicat et complexe de divers fruits et plantes aromatiques, cette liqueur exquise à base de cédrat, saura séduire les consommateurs grâce à son caractère fort et représentatif de l’île qui l’a vue naître.



Distillerie L.N. Mattei
U licettu, 20270 Aléria
04 95 56 60 30



Cave Banyuls L'Etoile


Unique sur le cru Banyuls, la cave l’Etoile conserve religieusement une vieille cave ou sommeil- lent les plus vieilles cuvées. 1945, 1947, 1968 continuent leur élevage en bouteille et constituent le trésor hérité des pères fondateurs.


UN TERROIR

Dès l’antiquité la vigne a trouvé sa terre de prédilection dans cette petite frange du territoire à l’extrême sud de la France, là où la Chaîne des Pyrénées vient épouser la Méditerranée. Pierre après pierre, ils ont sculpté cette montagne aride en patrimoine immémorial. Leurs murettes de schiste assemblées savamment ont strié leurs petits lopins de terre d’ingénieux canaux canalisant les rares mais violentes pluies.

Il ne leur fallait qu’un cépage robuste et vigoureux comme le Grenache assisté par le très sombre carignan pour remplir les conditions d’élaboration de très grands vins. La reconnaissance vint dès 1936, avec l’obtention des premières Appellations d’Origine Contrôlée, Banyuls et Banyuls Grand Cru.

Leur ténacité et la recherche perpétuelle de faire du « bon » les a guidés et, en mariant habilement le grenache aux Mourvèdre et autres Syrah ils ont obtenu la prestigieuse Appellation d’Origine Collioure, d’abord en rouge puis en rosé et enfin en Blanc. Ces vins secs qu’ils réservaient depuis toujours à leur consommation personnelle régalent le plus intransigeant des gastronomes.

Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets

- Salvador Dali


LES HOMMES DE DE L’ÉTOILE 

Siècle après siècle, ils ont élaboré, chacun dans leur cave personnelle, des vins chauds, moelleux et généreux très vite appréciés par un très grand nombre. Ils étaient vignerons, il leur a fallu devenir marchand.

C’est après la révolte vigneronne de 1907 que l’idée a fait son chemin.

Désiré, Paul, François, Laurent, Georges, Emmanuel, Séverin, Jean, Bonaventure, Sauveur, armés de la seule volonté de proposer l’excellence de leur production, rachètent une cave de négociant et mettre en commun leurs exploitations, leurs outils, leurs barriques et demi-muids et surtout leur talent.

En 1921, la belle alliance hisse étendard au fronton du chai : une belle étoile rouge, symbole de l’union de ces familles déterminées à pérenniser et transmettre leur savoir-faire.

Pari réussi aujourd’hui : leurs descendants sont toujours aux commandes avec force et ténacité. Banyuls, Banyuls Grand Cru et Collioure sont largement plébiscités sur les tables « étoilées » dans tous les grands concours et accrochent une « étoile » dans la tête de tous les gourmands.

UNE COLLECTION 

Ne perdons rien du passé, ce n’est qu’avec le passé que nous faisons l’avenir

- Anatole France

Et ils n’ont rien perdu ! A l’Etoile, cette devise est le leitmotiv des vignerons. Depuis 1945, sans interruption, les millésimes sont collectionnés de tous leurs états. Sans interruption, pas tout à fait, puisque la récolte 1959 fut si catastrophique, qu’ils décidèrent de ne pas la présenter à la commission d’agrément de l’Appellation d’Origine Contrôlée.

D’abord il y a cette fabuleuse sélection de flacons aux étiquettes d’origine. Une centaine d’échantillons de chaque mise en bouteille a été enfermée dans la fraicheur de la « vieille cave », quasiment inaccessible à la vente.

Puis il y a ces prodigieuses barriques centenaires collectionnées millésime après millésime. Les vignerons d’aujourd’hui ont voulu offrir au public le plaisir d’une dégustation rare et intense en réalisant une mise en bouteille de chacune des années de 1945 à 1989.



Cave Banyuls L'Etoile
66650 Banyuls-sur-Mer
04 68 88 00 10
info@cave-letoile.com

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.  À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.                     L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.  À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.                     L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.  À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.